wiki:docs/j2slayouttoolbox/sample/jeudeloie

J2S LayoutToolbox - Apprendre à compter

Date de création : 13 février 2013

Contexte

Cette page explique comment sont fabriquées des pages utilisées dans le cadre de l’apprentissage du comptage au CP.

Deux types de pages sont fabriquées. D’abord un jeu de l’oie composé de 42 cellules. Chaque cellule contient son quantième décomposé en dizaines et unités.

Une page est ensuite fabriquée pour chaque nombre à partir du même module soit 42 pages en tout.

De quoi a-t-on besoin ?

La génération de ces 43 pages nécessite l’utilisateur des produits suivants :

  • Adobe InDesign.
  • J2S Net Toolbox.
  • J2S ID Toolbox.
  • J2S LayoutToolbox.
  • J2S Module Editor.

Comment sont définies les règles de mise en page ?

Chaque type de page nécessite un module de page différent. Ces modules sont fabriqués avec J2S Module Editor. Nous avons ici besoin de deux modules de page. Ces modules de pages définissent les règles qui indiquent quelles entités placer dans la page et en particulier, dans un second temps, où placer la ou les fiches.

Dans le module de page du jeu de l’oie sont indiquées les zones où placer les fiches correspondant aux nombres. Les règles indiquant comment fabriquer ces fiches sont définies dans le module de fiche.

C’est le même module de fiche qui est employé dans les deux mises en page. Dans ce module, les règles ont été fabriquées de manière à s’adapter à la surface dans laquelle est exécuté le module.

Nous disposons donc des éléments suivants :

  • Le module de page utilisé pour générer une page par nombre.
  • Le module de page du jeu de l’oie dans lequel seront présentés les 42 nombres.
  • Le module de fiche présentant les dizaines et les unités du nombre.

Une page par nombre, le module de page

Ouvrir le fichier « Fiche.indd » dans Adobe InDesign :

Le fichier Adobe InDesign comporte une seule page.

Un cadre général a été créé et le nom « ContainerGlobal? » lui a été affecté. C’est le cadre de référence à partir duquel vont être placés les autres éléments du module.

Un autre cadre, ici de mêmes dimensions, a été créé avec le nom « Case1 ». C’est dans cet espace que sera fabriquée la fiche du nombre.

Dans J2S Module Editor

Désigner ce même fichier dans J2S Module Editor, le module « Page » est ouvert automatiquement :

Ce module comprend deux actions :

  • Placer le bloc de référence dans la page.
  • Par rapport à ce bloc de référence, créer une zone de placement là où est défini le bloc « Case1 » dans Adobe InDesign.

L’exécution

Pour générer les pages, J2S Module Editor a besoin de connaitre les éléments suivants :

  • Le fichier XML de base de données (voir plus loin).
  • Le module utilisé pour fabriquer chaque fiche de nombre (il est évoqué plus loin).
  • Les dimensions de la page à fabriquer ici 100 par 150 mm.

Le fichier XML de base de données doit avoir la forme suivante (voir le fichier « SerpentDatabase?.xml ») :

Chaque nœud « Product » contient les informations utilisées pour la fabrication de la fiche du nombre (voir plus bas la question de ce module). N’importe quelle structure peut être placée sous le nœud « Product » ; c’est au niveau des règles de la fiche du nombre que l’on indiquera comment exploiter ces données (voir plus loin).

Explications

Lors de l’exécution du module de page, J2S LayoutToolbox va créer une page et les zones de placement dans cette page. Ici, notre module de page ne contient qu’une seule zone de placement.

J2S LayoutToolbox va alors fabriquer les fiches des nombres dans ces zones de placement.

S’il reste des nœuds « Product » à traiter et si toutes les zones de placement ont été remplies, une nouvelle page est créée et ainsi de suite.

On obtient alors un fichier Adobe InDesign de 42 pages puisque chaque page ne comporte qu’une seule zone de placement et que nous avons 42 nœuds « Product ».

On obtient 42 pages dont voici la première :

Fabriquer le module de page du jeu de l’oie

  • Ouvrir le fichier « Serpent.indd » :

Le fichier Adobe InDesign comporte une seule page.

Un cadre général a été créé et le nom « ContainerGlobal » lui a été affecté. C’est le cadre de référence à partir duquel vont être placés les autres éléments du module.

Un graphique représente le serpent. Il s’agit d’un fichier Illustrator.

Enfin, 42 cases nommées de « Case1 » à « Case2 » sont placées. C’est dans ces espaces que seront fabriquées les fiches des nombres.

  • Désigner ce même fichier dans J2S Module Editor, le module « Page » est ouvert automatiquement :

Ce module comprend 44 actions :

  • Placer le bloc de référence dans la page.
  • Par rapport à ce bloc de référence, placer l’image du serpent.
  • Toujours par rapport à ce bloc de référence, créer 42 zones de placement là où sont définis les blocs « Case1 » à « Case42 » dans Adobe InDesign.

L’exécution

L’exécution se déroule exactement de la même façon que dans le cas précédent. Le module de page est exécuté : une page est fabriquée avec son graphique et ses 42 zones de placement.

Enfin, les 42 fiches des 42 nombres sont créées aux bons endroits.

Comme il n’y a que 42 nœuds « Product », le traitement s’arrête là. S’il y en avait eu plus, une nouvelle page aurait été créée et le processus se serait poursuivi.

On obtient :

Fabriquer le module du nombre

Le fichier Adobe InDesign comporte une seule page.

Un cadre général a été créé et le nom « ContainerGlobal » lui a été affecté. C’est le cadre de référence à partir duquel vont être placés les autres éléments du module.

Un bloc « ContainerUnite? » contiendra le point représentant une unité.

L’image de ce point est nommée par ailleurs « Unite ».

Le bloc « ContainerUnites » (avec un s) est le bloc dans lequel seront placés les blocs unités décrits dans le point précédent.

Un bloc « ContainerDizaine » contiendra la barre représentant une dizaine.

L’image de cette barre est nommée par ailleurs « Dizaine »

Le chiffre est décomposé en 3 parties :

  • Un bloc dans lequel seront placés le nuage et le nombre. Il est nommé « ContaineNuage? ».
  • L’image du nuage « Nuage ».
  • Un bloc de texte dans lequel sera placé le nombre : « Nombre ».

Dans J2S Module Editor

Désigner ce même fichier dans J2S Module Editor, le module « Page » est ouvert automatiquement :

Ce module comprend les principales actions suivantes :

Le « ContainerGlobal » qui est un bloc qui aligne verticalement ses sous-blocs.

  • Le nuage.
  • Les unités.
  • Les dizaines.

L’exécution

Pour générer les pages, J2S Module Editor a besoin de connaitre les éléments suivants :

  • Le fichier XML de base de données (voir plus loin).
  • Les dimensions de la page à fabriquer ici A5.
  • Le fichier XML de base de données doit avoir la forme suivante (voir le fichier « Database.xml ») :

 Chaque nœud « Product » contient les informations utilisées pour la fabrication de la fiche du nombre. Sous ce niveau, il est possible d’indiquer différentes variantes dépendant de la langue. N’importe quelle structure peut être placée sous le nœud « Field » ; c’est au niveau des règles de la fiche que l’on indiquera comment exploiter ces données.

Explications

Le nombre sera placé dans le bloc « Nombre ». Le nombre des nœuds « Unite » détermine le nombre d’unités qui sera fabriqué, comme pour les nœuds « Dizaine ».

Lors de l’exécution, le bloc « ContainerGlobal » prend la taille de la zone dans laquelle le module est exécuté.

L’action associée au bloc « ContainerGlobal » va placer quatre types de blocs :

  • Le nuage.
  • Les unités.
  • Les dizaines.
  • Et un bloc non nommé. Il est indiqué de lui allouer toute la place restante dans le container « ContainerGlobal ». Comme il est placé derrière le nuage et avant les autres, cela poussera la zone du nuage tout haut et les autres blocs tout en bas !

Le bloc « ContainerNuage » est placé. On indique que l’on veut qu’il garde les mêmes proportions que dans le module par rapport à son père soit « ContainerGlobal ». Ainsi ce bloc s’agrandira automatiquement en fonction de la surface de génération.

On y place l’image du nuage puis le nombre lui-même.

Le nombre est extrait de la base de données avant d’être placé dans la page. Une règle indique d’ajuster le contenu au bloc ainsi le nom sera inscrit dans la plus grande taille possible. Ici aussi, cela permet d’utiliser le même module pour des tailles de génération différentes.

La génération des unités consiste au placement du « ContainerUnites » dans lequel seront alignées horizontalement les unités.

Ces dernières sont répétées automatiquement en fonction des nœuds présents dans la base de données.

Enfin la génération des dizaines procède du même principe. « ContainerDizaine » est répété autant de fois que d’éléments dans la base de données avec le graphique de la barre.

Télécharger les fichiers d'exemple

Pour télécharger les fichiers d'exemple : Fichiers d'exemple

Last modified 17 months ago Last modified on Jul 5, 2016 2:23:33 PM

Attachments (12)

Download all attachments as: .zip